AS MONACO : LE PHENIX DE LA LIGUE 1.

Malgré ses 44 points au compteur, synonyme de maintien pour notre cher Guy Roux, l’ ASM prend place dans l’ascenseur pour la ligue 2 au soir d’une défaite contre l’Olympique Lyonnais 0-2 à domicile. Une soirée cauchemardesque pour tous les amoureux de l’ASM.
Après sa descente au purgatoire en juin 2011 et une phase aller catastrophique (2 V, 10N, 7D), nous étions nombreux à penser que le club princier allait laisser son glorieux passé dans le rétro pour de longues années. Le mercato estival qui a suivi la descente en ligue 2 a été des plus inquiétants, le club n’avait visiblement pas envisagé la descente avec sérieux. Résultats : une préparation bâclée, des renforts qui tardent à se manifester, des joueurs désirant quitter le titanic monégasque….Les maillots de la belle époque étaient à deux doigts de devenir des collectors ! Au soir de la 16ème journée, les Rouges et Blancs sont tous simplement derniers de ligue 2 !
Seul éclairci dans le ciel azuréen, les rumeurs d’un rachat du club par un milliardaire russe à l’heure où la côte de l’ASM est au plus bas. Une lueur d’espoir inespérée pour les supporters à l’agonie depuis de longs mois…..jusqu’à l’officialisation du rachat. On assiste alors à la mise en place immédiate d’une politique sportive ambitieuse avec pour objectif, le retour au premier plan dans les meilleurs délais.
Dès son arrivée, l’homme d’affaire met la main à la poche pour notamment faire venir Nabil Dirar, Daniel Subasic et Ibrahima Touré. Exit Banide, place à une ancienne vedette du club, Marco Simone, qui composait une doublette de rêve avec l’illustre David Trezeguet, mais dont l’aventure sur le rocher avait tourné au vinaigre sous la houlette d’un certain Didier Deschamps. Cette année, malgré quelques journées passées dans la zone rouge, l’ ASM finira 3ème sur la phase retour. Insuffisant pour retrouver l’ « élite ».
Il faudra patienter une année supplémentaire et la venue de Mister Claudio Ranieri, accompagné de plusieurs renforts dont Tzavellas,Raggi, Ocampos et Rivière notamment pour que l’ASM reprenne l’ascenseur vers les sommets. Sans son milliardaire russe, l’ASM aurait connu toutes les peines du monde à retrouver le plus haut niveau. Cette année-là, l’AS Monaco finira même champion de ligue 2. Le mercato estival monégasque a surement été le plus féérique de toute l’histoire du club avec notamment les arrivées du prolifique Falcao, que toute l’europe s’arrachait, de 2 cadres du FC PORTO James Rodriguez et Joao Moutinho et de l’homme aux trois poumons : Jeremy Toulalan.
Aujourd’hui, l’ASM s’est qualifié avec les honneurs pour les 1/8 de la Champions League, se dispute le trône de la ligue 1, est meilleur attaque des 4 plus grands championnats européens et compte plusieurs étoiles au sein de son effectif ….Un soir de décembre 2011, qui l’aurait cru ? (Article écrit par Souda)